2013

Sphinx, Kheops
et érosion

En tout début d’année, Jean-Pierre Houdin suggère à Florence Tran, réalisatrice du documentaire « Kheops Révélé » qui réside très souvent au Caire depuis près de 2 ans, de prendre contact avec Hany Helal. Dès la première rencontre à la Faculté des Ingénieurs du Caire, celui-ci se montre très enthousiaste à l’idée d’une nouvelle mission de recherche. Des téléconférences suivent, avec Mehdi Tayoubi, Jean-Pierre Houdin et l’équipe du Projet Kheops. Hany Helal contacte le Ministre des Antiquités, le Dr Mohamed Ibrahim, au sujet du projet.

 

Fin février, une réunion a lieu chez Dassault Système avec François Levieux, Président du Comité Scientifique et Technique de l’ACGP, pour faire le point sur les techniques non-destructives disponibles : l’infrarouge, la radiographie par les muons et la microgravimétrie sont analysées. Pour François Levieux, la dernière technique donnerait  les meilleurs résultats, mais son coût est exorbitant. Une solution serait de sélectionner les deux premières  pour déjà démontrer la présence de vides.

Le 13 mai, Jean-Pierre Houdin achève une 3ème mise à jour de son étude « Analyse critique du Plateau de Gizeh » du 18 février 2010 ; elle est enrichie d’un examen de  l’érosion pluviale visible dans la zone autour du Sphinx qui supporte sa théorie selon laquelle ce dernier représenterait le roi Kheops.

Le 21 juin, lors d’une rencontre, Keith Payne, Marc Chartier et Jean-Pierre Houdin décident de rendre publique cette dernière version sous forme d'une très longue interview menée par Marc Chartier pour « Pyramidales », traduite en anglais par Keith Payne pour « Em Hotep ! ». Elle est simultanément publiée pendant le mois de juillet sur ces 2 blogs sous la forme d’un feuilleton en trois parties. Les statistiques montreront que près de 50.000 personnes ont lu cette interview, preuve de l’importance de ces 2 blogs pour toucher le public.

 

Le 1er juillet, réunion chez Dassault Systèmes avec Hany Helal, Mehdi Tayoubi , Jean-Pierre Houdin et plusieurs membres de l’Equipe Kheops.
Un projet de mission précis et un planning d’intervention va être proposé aux autorités Egyptiennes par la Faculté des Ingénieurs du Caire ; des doctorants prendront part à la mission et assureront le suivi en temps réel des expériences mises en place.
Cette mission regroupera l’Université Laval à Québec (Infrarouge), l’Université de Tokyo (Radiographie des Muons) et la Faculté des Ingénieurs du Caire. Jean-Pierre Houdin indique qu’il serait judicieux d’incorporer Jean-Claude Barré, spécialiste de la thermographie infrarouge qui faisait partie du premier projet de mission de 2005, à l’équipe de Laval pour faire une mission exploratoire très courte.

Pendant l’été, le Dr Hiroyuki Tanaka dirige une mission de radiographie par les Muons sur le Temple de Prambanan  en Indonésie dans l’espoir de détecter une chambre inconnue dans la partie supérieure du monument. Un résultat positif pourrait définitivement valider cette technique et pourrait avoir une influence positive auprès des autorités Egyptiennes.

Le 15 septembre, Jean-Pierre Houdin est interviewé par la journaliste Suisse Johanne Dussex pendant près d’une heure pour l’émission radio « Monumental » de la RTS 1ère (Radio Télévision Suisse). Il l’avait déjà été en 2011 suite à la conférence de presse « Kheops Renaissance ».

En septembre toujours, Jean-Pierre Houdin rencontre le Dr Bob Brier à New-York, ce dernier lui confiant son désir de relancer la diffusion de la théorie par des articles scientifiques. Le 20, il donne également sa deuxième conférence en 4 ans au Webb Institute de Long Island où Bob Brier donne des cours d’égyptologie.

A l’automne, les éditions McGrawHill publient aux USA le livre de Robert W. Messler,Jr. « ENGINEERING, Problem-Solving 101 » au sujet de solutions à des problèmes d’ingénierie. Dans sa conclusion, l’auteur reprend la théorie de la rampe intérieure comme exemple type de solution parfaite à un problème donné.

 

Le 28 novembre, Jean-Pierre Houdin donne une conférence à Aniche (Nord) dans le cadre d’une exposition dédiée à l’Egypte Antique montée par la Mairie.

© 2018 • ACGP - Association Construire la Grande Pyramide

Réalisation du site scriptoria-crea.com