2012

Radiographie/
les muons

Depuis le mois de février, Jean-Pierre Houdin a repris ses études sur les pyramides d’Egypte et travaille, en collaboration avec Alain Dugousset, à la modélisation de la pyramide Rouge de Dahchour. La finalité est d’élargir les bases de la théorie de la rampe intérieure en expliquant la construction des 4 grandes pyramides de la 4ème Dynastie Egyptienne et de démontrer la parfaite logique constructive qui a présidé à ces constructions. Ces pyramides se sont succédé sous les règnes de 3 rois issus de la même famille : à Dahchour, les pyramides Rhomboïdale et Rouge du roi Snefrou, et à Gizeh, celle de son fils Kheops et celle de son petit-fils Khephren.

Le 5 mai, Jean-Pierre Houdin organise une rencontre à New-York avec le Dr Tanaka et le Dr Bob Brier, connu es qualité d’égyptologue mais aussi docteur en physique quantique. Ce dernier confirme que la technique est très adaptée pour détecter à la fois les rampes intérieures et les antichambres de la pyramide de Kheops. Cette technique est complémentaire de l’infrarouge et le Dr Tanaka est d’accord pour collaborer avec l’Université Laval de Québec et Dassault Systèmes. A la fin de la rencontre, il invite Jean-Pierre Houdin à venir visiter début juin son laboratoire de l’université de Tokyo.

 

Le 8 mai Jean-Pierre Houdin participe à la présentation publique du Projet GIZA 3D, dirigé par Mehdi Tayoubi, au Musée des Beaux-Arts (MFA) de Boston. Lors de cet évènement, le Dr Peter der Manuelian tient à rappeler que ce projet n’aurait jamais pu exister sans les travaux de Jean-Pierre Houdin sur la pyramide de Kheops. Le Dr der Manuelian est également professeur à l’université de Havard et il enseigne la théorie de la rampe intérieure à ses élèves. Marc Chartier, « Pyramidales », et Keith Payne, « Em Hotep ! » participent également à cet évènement.


Début juin, Jean-Pierre Houdin se rend à Tokyo pour découvrir le matériel de détection des muons que le Dr Tanaka se propose d’utiliser pour la future mission scientifique ; les discussions portent à la fois sur la pyramide de Kheops et sur la pyramide Rouge. Le Dr Tanaka donne son accord définitif pour que cette mission réunisse l’université de Tokyo (muons), l’université Laval à Québec (infrarouge) et Dassault Systèmes. Son budget universitaire étant limité, il souhaite que cette dernière participe au financement  de son intervention tout en développant des moyens visuels de promotion mettant en valeur sa technique.  le Dr Tanaka et Jean-Pierre Houdin célèbrent cet accord de Tokyo autour d’une bouteille de champagne…Pyramide !

 

Fin juin, la modélisation des processus de construction de la pyramide Rouge imaginés par Jean-Pierre Houdin est terminée ; il décide de ne pas rendre publique sa théorie, qu’il dépose pour la protéger, préférant garder sa démonstration pour des jours meilleurs.

 

Le 8 novembre, l’Equipe Kheops présente « Kheops Renaissance » au Théâtre de Saint-Dizier.


Le 23 novembre, Jean-Pierre Houdin présente ses travaux  dans le « Salone de’ Dugento » du Palazzo Vecchio à Florence. Cette conférence est organisée par Claudio Cantella, Président de NAJS pour le compte du Président du Conseil Municipal, du Musée Egyptien de Florence, de l’Institut Français de Florence et de l’Office Culturel Egyptien à Rome. Plus de 250 personnes assistent à cette présentation qui est traduite en italien en simultané.


Quant au blog « Em Hotep ! » de Keith Payne, il dépasse en fin d’année les 235.000 visites uniques.

 

En décembre, TIME publie le livre « Man-Made WONDERS » au sujet de 15 chantiers extraordinaires, le 2ème concernant les pyramides d’Egypte. La théorie de la rampe intérieure est mise en avant comme solution pour la construction de la Grande Pyramide. Une belle reconnaissance.

La société Batscop devient nouveau mécène de l’ACGP

© 2018 • ACGP - Association Construire la Grande Pyramide

Réalisation du site scriptoria-crea.com