2009

Documentaires
BBC-NHK

La collaboration avec Dassault Systèmes continue toujours sur l’étude de la « pièce » découverte derrière l’encoche. Les dernières simulations de reconstitution de la zone se traduisent par une modification notable de l’aspect des arêtes de la pyramide sans changer le principe de la rampe intérieure. La rotation des traîneaux sur une plate-forme ouverte en encoche dans les arêtes et le retour des équipes de tractions à leur base par une coursive extérieure sont abandonnés. La solution du « tout à l’intérieur » d’Henri Houdin de 2004 est définitivement adoptée et la rampe comporte désormais 2 niveaux : un bas pour la traction des blocs, un haut pour le retour des équipes à vide. Résultat inestimable : la totalité des 84 000 M2 de façades lisses en blocs de calcaire de Tourah  est réalisée au fur et à mesure de la construction, un processus que seule la théorie permet, alors que toutes les autres théories reportent le lissage des façades en fin de chantier, soit plusieurs années de travaux à rajouter inutilement à la construction.
Après plus de 2 ans d’attente d’une hypothétique autorisation de la part des Autorités Egyptiennes d’effectuer une campagne de recherche non-destructive officielle sur la pyramide et devant le blocage évident à ce niveau, Dassault Systèmes décide de confier à Mehdi Tayoubi un nouveau projet Kheops avec la réalisation d’Episode 2 pour expliquer les funérailles de Kheops et dévoiler une partie de l’architecture intérieure gardée secrète par Jean-Pierre Houdin depuis 2003.

Par ailleurs, les études de simulation thermographique infrarouge sur un modèle numérique de la pyramide sont terminées. Elles confirment que la présence d’une rampe interne vide a une influence irréfutable sur la signature thermique d’une grande pyramide.
 

Le 4 avril la BBC 2 diffuse le film  « Pyramid : The Last Secret », une version personnalisée du documentaire de National Geographic Channel « Unlocking the Great Pyramid ». Plus de 2,2 millions de téléspectateurs regardent l’émission.
Le 5 juillet la NHK diffuse son propre documentaire ; il est regardé par 11 millions de téléspectateurs.

Depuis la réunion au Conseil Suprême des Antiquités du 7 mai 2007,  Jean-Pierre Houdin n’a eu aucun contact officiel avec cette administration. Par contre, suite à la visite du Président Obama aux pyramides, en réponse à une question de celui-ci au sujet de la construction de la pyramide de Kheops, le Dr Hawass écrit dans Al-Ahram Weekly du 23 juillet : « Le seul débat maintenant est celui de la nature de la rampe utilisée pour la construction de la pyramide. Etait-elle à l’extérieur de la pyramide, ou à l’intérieur comme un savant français l’a suggéré ? » (traduction française).

 

Le 7 août suivant, lors d’une interview faisant suite à une conférence-spectacle à Indianapolis, le Dr Hawass répond à une question du bloggeur américain Keith Payne pour son blog « EmHotep » : « Ce n’est pas une théorie. C’est la théorie d’un type français, son nom est Houdin, et sa théorie est complètement fausse ». Une réponse moins étonnante de sa part ! Suite à cet épisode, Jean-Pierre Houdin et Keith Payne entament une solide collaboration pour « EmHotep », et celle-ci dure toujours.

En septembre, Jean-Pierre Houdin et le journaliste français Marc Chartier commencent à collaborer pour le blog « Pyramidales » du journaliste, et celle-ci dure toujours. Exemple : Marc Chartier retrouve des récits de voyageurs qui évoquent la pièce derrière l’encoche, re-découverte par le Dr Bob Brier en 2008, dès le 17ème siècle et jusqu’au 19ème, puis plus rien.

Fin octobre, Jean-Pierre Houdin participe au CAA 2009, congrès archéologie et réalité virtuelle, à Williamsburg en Virginie ; il rencontre Bernie Frischer, directeur du Laboratoire de réalité virtuelle IATH de l’université de Virginie, qui développe la reconstitution 3D « Rome Antique ».

 

Le 12 novembre, à l’invitation de CEA, Commissariat à l’Energie Atomique,  l’Equipe Kheops doit présenter  l’animation 3D « Kheops Révélé » au Centre de Recherche de Marcoule – Institut de Chimie Séparative. En raison d’une affluence record, près de 600 personnes au lieu de 300 prévues, elle fait 2 séances successives ; les spectateurs repartent enthousiastes.

Le 1er décembre, à l’invitation de Madeleine Peters-Desteract, égyptologue, Jean-Pierre Houdin donne une conférence au Théâtre André Malraux du Chesnay.

Le 8 décembre, présentation spéciale de « Kheops Révélé » à la Géode lors d’un gala de bienfaisance du Lion’s Club d’Ile de France au profit de la recherche sur la maladie d’Alzheimer.

 

Pendant l’année Jean-Pierre Houdin écrit un livret « La Pyramide de Kheops Révélée » résumant tous les éléments de la théorie et ses derniers développements, en particulier les simulations virtuelles, essais scientifiques et autres avancées techniques ainsi qu’une compilation de tous les indices disponibles. Il doit être publié en début d’année prochaine par Farid Atiya Press et traduit en plusieurs langues.

© 2018 • ACGP - Association Construire la Grande Pyramide

Réalisation du site scriptoria-crea.com