2000

La microgravimétrie

Le principe d’une rampe intérieure en spirale hélicoïdale est abandonné au profit d’une rampe intérieure en spirale à quart-tournant composée d’une vingtaine de sections rectilignes montant parallèlement aux faces ; les changements d’une section à l’autre se font dans des encoches ouvertes sur l’extérieur au droit des arêtes. Une rampe extérieure, en appui sur la face Sud jusqu’au niveau +43m, niveau de la Chambre du Roi, permet d’approvisionner massivement le chantier, le rôle de la rampe intérieure étant de se substituer à la rampe extérieure au-­‐delà de ce niveau et de permettre de construire la partie supérieure de la pyramide avec les matériaux récupérés du démantèlement de la rampe extérieure.

 

En juillet, Henri Houdin rencontre Pierre Delétie, géologue, à la Fondation EDF pour parler des résultats de la mission de microgravimétrie réalisée en 1986 sous l’égide d’EDF et dont il était membre. M. Delétie est surpris par la vue en plan de la rampe intérieure car elle lui rappelle une anomalie détectée à l’époque qui avait été « oubliée » faute d’explication; pour lui, les résultats montrant cette anomalie sont cohérents avec le parcours de la rampe intérieure. En septembre, Pierre Delétie transmet les résultats de la mission mettant en avant cette anomalie.

Fondation EDF

Fondation EDF / J-P Houdin

© 2018 • ACGP - Association Construire la Grande Pyramide

Réalisation du site scriptoria-crea.com